Et si la BCE décidait finalement de ne rien faire? ...

Analyse Economie

Exclusif


New York, 03/04/2014, FXINTER.NET - Et si la BCE décidait finalement de ne rien faire?

 

 

Selon Citibank, le nouveau cycle baissier de l’inflation en en zone euro associé aux résultats décevant de l’ISM (indice manufacturier) pour plusieurs nations Européennes, augmentent la pression sur la BCE lors de sa réunion de politique monétaire du jour.

analyse technique forex euro dollar Et si l

Il y a de véritables dangers associés à la déflation. En effet, la déflation empêche la reprise. Les consommateurs sont tentés de reporter leurs achats parce qu'ils anticipent de nouvelles baisses de prix ; les entreprises reportent leurs investissements parce que la demande est faible ; l'activité de crédit est réduite, etc. Il s’agit d’une sorte de cercle vicieux qui mine la reprise et entretient le chômage.

Cependant, la Deutsche Bank considère qu’il n’y a pas de déclencheur pour une réelle accélération de politique monétaire de la part de l’Europe.  "La BCE devrait rester au niveau du discours sans passer à l'acte. Je n'attends pas de décision concrète mais des paroles plus accommodantes" de la part de son président Mario Draghi, explique Gilles Moec, co-directeur des études économiques chez Deutsche Bank.

L’espoir de la majorité des analystes face aux dernières statistiques économiques Européennes est de voir la BCE prendre enfin le chemin d’un programme de QE/achat d'actifs. A plus long terme, l'institution européenne pourrait néanmoins être contrainte d’agir. "Si en avril et en mai les chiffres de l'inflation se situent encore en-dessous de la trajectoire anticipée par la BCE, il y aura une attente forte, car sa crédibilité sera fragilisée", estime Gilles Moec.

Walter COLLICA pour FXINTER.NET



Support: Economie
Source: FXINTER

0 Vote

A la recherche d'une stratégie de trading performante et vérifiée? Consultez nos stratégies de trading.

Les plus lus ces dernières 24h

Commentaires