A l'ombre du bitcoin, d'autres cryptomonnaies flambent

Analyse Général

Publié: 1/12/2018 4:52:00 AM
Analyse Générale


Qui dit cryptomonnaie pense, souvent, au bitcoin. Or, il existe actuellement quelque 1.400 autres devises virtuelles, et des dizaines se créent chaque semaine, à un rythme qui fait frémir de nombreux experts et acteurs de la finance.

Le bitcoin reste la devise virtuelle la plus médiatique, et celle qui pèse le plus lourd, avec plus de 200 milliards d'euros de capitalisation, mais ce n'est pas la plus rentable, loin de là.

Avec un bond de 1.318% en 2017, la référence des cryptomonnaies ne figure même pas dans le top 10 des meilleures performances de l'année écoulée.

La médaille d'or revient au ripple, cryptomonnaie qui a affiché 36.000% de croissance en 2017 et qui a franchi en début d'année le cap des 100 milliards d'euros de capitalisation - autant que L'Oréal, troisième plus grosse capitalisation du CAC 40.

"Son cours a bondi lorsqu'un journal a annoncé qu'une centaine d'institutions financières allaient utiliser leur système" technologique, explique Alexandre Stachtchenko, co-fondateur de Blockchain Partner, cabinet de conseil spécialisé sur le sujet.

Cela ne veut pas dire que les banques vont adopter la monnaie elle-même, sinon marginalement. Ce qui fait dire à Alexandre David, fondateur et président d'Eureka Certification, spécialiste du secteur, que la valeur du ripple "est purement spéculative".

Autre critique: la concentration de cette devise virtuelle, puisque quinze personnes en détiendraient entre 60 et 80%. Parmi elles, l'un de ses créateurs, Chris Larsen.

A en croire le classement du magazine Forbes, sa richesse, toute virtuelle, lui a brièvement permis en début d'année de ravir au fondateur de Facebook (NASDAQ:FB) Mark Zuckerberg le rang de cinquième fortune des Etats-Unis.

Autre nom en vue: l'ether. Derrière cette unité de compte, l'"ethereum", un protocole d'échanges créé en 2009 par un jeune programmeur de 19 ans, et jugé prometteur par certains spécialistes.

Une quarantaine de devises virtuelles a désormais franchi le seuil du milliard d'euros de capitalisation, alors qu'elles n'étaient que sept il y a 6 mois. Certaines, comme Cardano, pèsent même 15 milliards d'euros trois mois après leur création.

- 'Cela va mal finir' -

Pour se distinguer les unes des autres, les cryptomonnaies misent sur la sécurité informatique - par exemple Cardano, qui se veut particulièrement fiable - ou encore sur les objets connectés - IOTA , qui vise à ce que des "machines se comprennent entre elles et soient capables de s'envoyer de la valeur, de l'argent, sans passer par un humain ou un tiers centralisé", détaille M. Stachtchenko.

D'autres mettent en avant l'anonymat (Monero), l'émission d'actions et d'obligations (NEM) ou encore la vitesse de confirmation des transactions (Litecoin). "Il faut bien comprendre qu'il est impossible, pour une cryptomonnaie, d'être la meilleure pour tous les cas d'usage" conclut-il.

Les mises en garde affluent sur cette flambée spéculative, venant des plus grands noms de la finance mondiale comme des autorités de régulation.

Mercredi, l'investisseur milliardaire américain Warren Buffett, considéré comme l'oracle des marchés, a ainsi asséné: "je peux dire avec quasi-certitude que tout cela va mal finir". "Nous n'en possédons aucune, nous ne parions pas sur leur baisse, nous n'investirons jamais" dans ces cryptomonnaies, a-t-il martelé.

Et jeudi, le gouvernement sud-coréen a déclenché une tempête sur le marché en annonçant que Séoul se préparait à interdire les plateformes d'échange de monnaies cryptographiques, avant de faire machine arrière.

Dans l'immédiat, les secousses devraient se poursuivre sur ce marché instable, alternant accès de fièvre et glissades brutales. "Lorsque les bonus de Wall Street seront versés sur les comptes en banque le 15 janvier, j'imagine une ruée épique" sur les devises virtuelles, spéculait par exemple récemment sur Twitter (NYSE:TWTR) Meltem Demirors, dirigeante d'une société d'investissement spécialisée dans le secteur (Digital Currency Group).

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.

Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 

Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.

REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.

Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.

Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

J’ai lu les instructions d’Investing.com relatives aux commentaires et j’accepte les modalités qui y sont décrites. J'accepte

Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Devenir riche grâce aux cryptos, un rêve à portée de main ? Par Cécile Chevré  - 10/01/2018 6

Pro ou contre le Ripple ? Philippe Béchade vous répond ! Par Philippe Béchade  - 11/01/2018 10

Introduisez une coquille en Bourse, puis prétendez qu’elle détient du ... Par Philippe Béchade  - 09/01/2018 10



Support: Général
Vues: 64 fois

0 Vote

A la recherche d'une stratégie de trading performante et vérifiée? Consultez nos stratégies de trading.

Commentaires