Maurel & Prom : Résultats consolidés au 30 juin 2017

Analyse EUR/USD

Publié: 9/13/2017 1:43:00 AM
Analyse Générale


Au S1 2017, le cours moyen de vente de l'huile s'établit à 50,7 $/b contre 39,2 $/b au S1 2016, soit une hausse de 29 %.

Le taux de change EUR/USD au 30 juin 2017 s'élevait à 1,1412 contre 1,0541 au 31 décembre 2016, soit une hausse de l'EUR de +8 %. Le taux de change moyen de la période s'établit à 1,0825 contre 1,1159 sur le premier semestre 2016, soit une hausse de 3 %.

Au Gabon, la production d'huile sur la période s'est élevée à 19 764 b/j en part M&P (80 %), soit un total de 24 705 b/j opérés par Maurel & Prom. Ce niveau est inférieur à la capacité de production des champs, cette dernière ayant été affectée par un mouvement de grève qui a perturbé les opérations au T1 2017 et dont les incidences se sont poursuivies au T2 2017. La production au T2 2017 s'élève ainsi à 25 154 b/j contre 24 139 b/j au T1 2017 (à 100 %). La relance vers nos objectifs s'accélère, aux mois de juillet et d'août 2017 la production moyenne s'établit à 25 400 b/j (à 100 %). Elle s'établit actuellement à 27 200 b/j (à 100 %, moyenne 10 jours).

En Tanzanie, les quantités de gaz produites se sont élevées à 17,8 Mpc/j en part M&P (48,06 %). La capacité de production de gaz sur le permis de Mnazi Bay s'élève actuellement à environ 80 Mpc/j, pour une production opérée moyenne de l'ordre de 37 Mpc/j à 100 % au S1 2017. Ce niveau de production est dépendant de la consommation industrielle de gaz à Dar Es Salam via les demandes effectuées par TPDC à l'opérateur, traditionnellement plus faible au premier semestre. En juillet 2017, cette demande a augmenté, la production moyenne des deux derniers mois s'établissant à 57 Mpc/j à 100 %.

L'activité de forage reste limitée dans un contexte toujours déprimé. Le forage d'un puits d'exploration pour le compte d'Aminex en Tanzanie qui avait débuté fin 2016 s'est achevé en mars 2017. L'activité de management d'appareils de forage pour le compte d'ENI Congo s'est poursuivie au S1 2017 à un rythme cependant moins soutenu qu'en 2016.

Au cours du mois de juin 2017, SEPLAT - dont Maurel & Prom détient 21,37 % du capital - a repris l'évacuation de sa production d'huile via le terminal d'exportation Forcados qui était à l'arrêt depuis mi-février 2016. SEPLAT est en mesure de rétablir sa production d'hydrocarbures aux niveaux atteints avant la déclaration de force majeure sur le terminal d'exportation, et renforcer significativement sa production de gaz.

L'Offre Publique d'Achat initiée par PIEP sur les titres de Maurel & Prom en 2016 s'est finalisée sur le premier semestre 2017. Au 30 juin 2017, PIEP détient 141 911 939 actions Maurel & Prom et 72,65 % du capital de Maurel & Prom.

La participation majoritaire de PIEP au capital de Maurel & Prom constituant un changement de contrôle, les porteurs d'ORNANE 2019 et ORNANE 2021 ont disposé de la faculté de demander le remboursement anticipé en espèces de tout ou partie de leurs obligations entre le 6 février 2017 et le 3 mars 2017. Le remboursement anticipé de 7 005 394 ORNANE 2019 et 6 076 181 ORNANE 2021, qui ont été annulées, a été effectué le 10 mars 2017. Ce remboursement anticipé a été financé avec des fonds mis à disposition de Maurel & Prom par PIEP par le biais de prêt actionnaire reprenant les termes des ORNANE (i.e. mêmes taux et maturité hormis option de conversion).

Il reste ainsi, à ce jour, 7 652 775 ORNANE 2019 en circulation dont 7 635 839 détenues par PIEP et 4 359 390 ORNANE 2021 en circulation dont 4 359 150 détenues par PIEP.

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe pour le premier semestre 2017 s'élève à 172 M€, en hausse de 21 % résultant principalement de la hausse des cours du pétrole de 29 % à 50,7 $/b et de la baisse de 7 % des quantités produites au Gabon à 19 764 b/j en part M&P.

Cette hausse des cours du pétrole a eu un effet favorable direct sur les marges du Groupe. La marge d'EBE passe de 40 % au S1 2016 à 45 % du chiffre d'affaires au S1 2017. Le résultat opérationnel courant s'élève ainsi à 23 M€ au S1 2017 contre -1,7 au S1 2016. Le résultat opérationnel du Groupe s'élève quant à lui à 18 M€ au S1 2017 contre -5 M€ au S1 2016.

Le résultat financier du premier semestre 2017 s'établit à -54 M€, incluant notamment :

un coût d'endettement net de 20 M€, dont 10 M€ de charges non récurrentes liées au reclassement en résultat d'une partie des frais d'émissions des ORNANES à la suite du remboursement anticipé ; et

des pertes de change à hauteur de 33 M€, s'expliquant principalement par la réévaluation au taux de clôture des positions en devises du Groupe. Le taux de change EUR/USD au 30 juin 2017 s'élevait à 1,1412 contre 1,0541 au 31 décembre 2016.

La quote-part du Groupe dans le résultat des sociétés mises en équivalence s'établit à -5,6 M€. Les résultats de SEPLAT ont été fortement impactés par l'arrêt du terminal d'exportation depuis mi-février 2016. La réouverture de ce dernier, en juin 2017, a permis à la société de retrouver sa capacité d'export. Par ailleurs, SEPLAT a  subi une perte sur la réitération de couvertures sur hydrocarbures.

Le résultat net consolidé du Groupe au 30 juin 2017 est de -56,6 M€. Il est principalement affecté par l'évolution défavorable du cours de change EUR/USD au cours du premier semestre 2017.

Les flux de trésorerie générés par les opérations, qui étaient négatifs au cours du S1 2016, s'élèvent à +79 M€ au S1 2017. Ces flux, ont permis de financer (i) les investissements au Gabon à hauteur de 20 M€, les deux premières échéances d'amortissement de la ligne de RCF pour 37 M$ et le paiement des intérêts d'emprunt qui se sont élevés à 12 M€.

Au 30 juin 2017, le Groupe affiche une position de trésorerie (disponible et dépôts) de 254 M€ dont    188 M€ disponibles et 75 M$ sous forme d'un dépôt collatéral en garantie du Revolving Credit Facility (« RCF »).

Le rapport financier au 30 juin 2017 est disponible sur le site internet de la Société (www.maureletprom.fr).

Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de Maurel & Prom. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n'est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d'hypothèses que nous considérons comme raisonnables mais qui pourraient néanmoins s'avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut ; les variations des taux de change ; les incertitudes liées à l'évaluation de nos réserves de pétrole ; les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés ; les problèmes opérationnels ; la stabilité politique ; les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.

12 sept. VINCI : Déclaration des transactions sur actions propres - Période du 4 septembre 2017 au 8 septembre 2017

Les données sont différées de 15 à 20 minutes selon les accords avec les différentes bourses internationales.



Support: EUR/USD
Source: EUROINVESTOR
Vues: 58 fois

0 Vote

A la recherche d'une stratégie de trading performante et vérifiée? Consultez nos stratégies de trading.

Commentaires